MOULIN à EAU

Nous avons commencé avec le module moulin à eau. Premièrement, une forme de base pour le paysage est réalisée à partir de déchets de panneaux Styrodur et de mousse de polyuréthane. Plus tard, ceux-ci sont recouverts d'argile , puis recouverts d'une couche de pâte acrylique.

Construction du demi-cercle

Les préparatifs pour l'aménagement paysager de la courbe à 180 degrés ont commencé. Il y aura deux "boîtes de vue" d'environ 1 mètre de large et au milieu il y aura une pièce plus large qui sera reliée à un village en arrière-plan ainsi qu'à une petite piste de musée au premier plan. La partie gauche du paysage. et la partie médiane se trouvera du côté suisse de la frontière. Ceux-ci seront équipés de mâts de lignes aériennes suisses (mâts Märklin transformés). La section de droite est en Italie. Des mâts de lignes aériennes Art&Trains sont utilisés ici. La courbe sera alors reliée à un quartier de gare italienne.Nous pensions réaliser cette configuration en 2020, mais les plans ont changé. Il n’y aura pas de village en arrière-plan, juste une voie à voie 0. Il n’y aura pas non plus de piste de musée au premier plan, mais plutôt une piste unique plus basse. Plus tard.De plus, la partie italienne ne démarre pas au milieu de la courbe, mais seulement après la fin de la courbe.





septembre 2020


8 modules forment la courbe.Chaque module mesure 500 mm de profondeur, la face avant mesure environ 760 mm, la face arrière mesure 955 mm. La hauteur est de 650 mm à l'avant et de 800 mm à l'arrière.Du contreplaqué de peuplier (12 mm) est utilisé.


Au fur et à mesure de l'aménagement paysager, les modules deviennent plus solides grâce au Styrodur collé dans les modules.

La ligne aérienne sera à nouveau une difficulté. Dès que la voie  sera prête, nous vous donnerons tous les détails.

Les toits des modules s'inclinent vers le haut afin que l'éclairage soit moins visible.

Il y aura également d'autres modules au milieu derrière les modules qui forment la courbe.La hauteur du rail est d'environ 13 cm. Nous collons une fine feuille de contreplaqué sur les entretoises. La plate-forme va au-dessus. Les rails sont globalement soutenus par du Styrodur de 20 mm d'épaisseur (ce qui est un peu trop haut).


novembre 2020


Après avoir travaillé sur les modules pendant plusieurs semaines, nous sommes arrivés à la conclusion suivante : les modules sont peints à l'intérieur et à l'extérieur. Cela signifie qu’ils sont déjà quelque peu protégés des environnements humides.Il y a 4 ouvertures dans le plafond pour que l'on puisse fixer les modules les uns aux autres en haut.

L'accès aux vis de fixation en bas des modules se fait par le panneau arrière. Ceci est nécessaire car les modules reposeront plus tard sur d'autres modules et si on fait les ouvertures en bas, on ne pourra pas y accéder. Puisque les ouvertures se trouvent à l'arrière, lors de la pose de la plate-forme, nous devons nous assurer de laisser une ouverture libre pour accéder aux boulons.


L'étape suivante consiste à fixer une feuille d'aluminium au plafond et sur les côtés du caisson lumineux. Cela crée un reflet de la lumière. Nous devons également ajouter un court conduit de câbles des deux côtés du plafond qui conduit le câble RVB aux ouvertures arrière. L'éclairage (câble RGB+W 5 conducteurs) et l'alimentation des rails (2 x 1,5 mm²) sont connectés entre les modules via les ouvertures arrière avec 2 connecteurs 6 broches.Les bandes LED (2400K, RGB+W) sont fixées aux bandes en aluminium avec du ruban adhésif double face. Celles-ci étant parfois fragilisées par le passé, nous installerons un renfort transversal en silicone transparent au-dessus de la bande LED tous les 10 à 15 cm.

Il est ensuite temps de découper le cache plastique et de le visser sur les 4 côtés.


Une fois l’éclairage installé dans les modules, nous pouvons commencer la pose des rails. 2 couches de Styrodur de 6 cm forment la base du paysage. Ils sont collés au bois et entre eux à l'aide de mastic acrylique.


De plus, une feuille de contreplaqué de 2 à 3 mm d'épaisseur constitue la base de la plate-forme. Il y a une couche de liège de 8 mm d'épaisseur sur le dessus. Les voies sont fixées temporairement entre les traverses jusqu'à leur fixation définitive par ballast.Mais avant de commencer à fixer le rail, chaque rail individuel doit être équipé d'un câble d'alimentation flexible de 1,5 mm². Comme mentionné, les lignes électriques des côtés gauche et droit doivent être acheminées vers l’ouverture arrière supérieure. Il est nécessaire de s'assurer que le courant circule à travers le module, donc d'abord les fils de tous les rails doivent être connectés ensemble (par exemple le fil intérieur du rail est rouge, le fil extérieur du rail est noir), puis 2 câbles d'alimentation gauche et droit ( rouge-noir) mènent chacun aux ouvertures supérieures du toit du module. Pour ce faire, nous installerons un petit passe-câbles dans les deux coins arrière des modules.

Lorsque tous les rails sont fixés à un angle complet de 180 degrés, nous commençons à découper les morceaux pour fixer les rails. Après séchage, on peut couper les pistes conductrices aux jonctions des modules.Ensuite nous verrons si les rails sont bien alignés lorsque nous connectons deux modules entre eux. Si nécessaire, nous utilisons des connecteurs. Si des problèmes persistent, nous fixons les rails avec une colle époxy à 2 composants.


Décembre 2020:


Les rails sont construits sur 2 couches de Styrodur de 6 cm d'épaisseur. C'est pour cette raison que les blocs de bois mesurent 12,2 cm de haut afin que nous puissions coller le Styrodur avec du mastic acrylique entre les deux couches de Styrodur et entre le Styrodur et le fond. du moduleLa base en contreplaqué est collée et fixée aux blocs de bois. Nous veillons à ce que la couture de 2 morceaux de contreplaqué repose exactement sur un bloc de bois. Nous les avons d'abord placés l'un sur l'autre, puis nous les avons sciés ensemble. Le panneau de contreplaqué est collé avec du TEC-7 à la transition entre 2 modules car les ouvertures dans les parois latérales des caissons de modules ne sont pas exactement à la bonne hauteur. Il était donc important que le contreplaqué recouvrant les caissons modulaires forme un tout qui soit découpé après la fixation.Au-dessus de ce contreplaqué se trouve du nouveau contreplaqué, puis une couche de Styrodur (2 cm), dans laquelle nous pouvons former la forme de la plate-forme. Jusqu'à ce que les rails soient abattus, ils sont maintenus en place par des vis (entre les traverses) dans la double couche de contreplaqué.


Janvier – février 2021


Il y a eu peu de progrès sur la mise en page. Le rail est peint dans une teinte de base brunâtre et collé au Styrodur avec un matériau acrylique gris. Des trous d'accès ont été pratiqués dans les boîtes, dans la paroi arrière pour connecter les fils de rail et dans la paroi inférieure pour accéder à la vis à l'avant qui maintient les boîtes ensemble. Le boulon arrière est accessible par l'ouverture du panneau arrière.


Des boîtes paysagères sont fixées au mur du fond dans trois zones différentes. A cet effet, des ouvertures sont pratiquées dans les panneaux correspondants.Il nous reste maintenant à réaliser les murs de la galerie et les entrées des tunnels.Dans notre nouveau tronçon, la courbe, il y aura 2 tunnels ferroviaires et 1 galerie. Leur construction est discutée ici.


Tout d’abord, nous devons prendre en compte certaines conditions:


1. C'est une structure modulaire


2. Il existe une ligne aérienne fonctionnelle, le pantographe est toujours en contact avec le fil de contact. Une attention particulière doit donc être portée aux transitions entre les modules. Le fil de contact sera ici constitué d'un fil de laiton. Cela permet de fixer des tubes de transition sur le fil de contact en laiton aux extrémités de chaque module et ainsi d'avoir un fil de contact « continu ».


3. La transition du fil de contact entre les parties visibles et les parties tunnel doit être effectuée différemment car le fil de contact dans les parties visibles est très fin. Ici, nous allons fixer et tendre le fil de contact au début du tunnel avec des ressorts. Nous devons nous assurer que le pantographe peut gérer la transition en douceur et que tout est visuellement acceptable.


4. L'intérieur de la galerie et des tunnels doit être complété : parois rocheuses, murs, poutres de soutènement...


5. Des ouvertures verrouillables à l'arrière permettent d'intervenir en cas de déraillements ou de dysfonctionnements techniques. Les bords de ces ouvertures doivent être cachés au mieux. Lors de la fixation, ces trappes de visite doivent également dépasser le moins possible vers l'arrière. En effet, chaque module est emballé dans un carton pour le transport vers une exposition. Nous allons donc essayer de maintenir les trappes en place à l'aide de bandes Velcro.


6. L'intérieur du tunnel est visible à travers les ouvertures de la galerie. Ici aussi, le choix de la hauteur des murs détermine ce que voit le public. La hauteur du fil de contact est de 16,5 cm au dessus du rail. Le plafond de la galerie est à 27,5 cm au-dessus de la balustrade.


7. Nous avons transformé une partie du tracé du SNCB pour relier la partie église à la partie courbe. Ces deux modules ne sont pas autorisés à quitter nos salles.


8. Nous sommes désormais fin novembre 2022, les plans ont légèrement changé dans la mesure où toute la courbe se déroulera en Suisse. Après le demi-cercle , la petite gare a été construite, désormais dotée de lignes aériennes SNCB, qui sera  équipée plus tard  d'un bâtiment de gare de style italien et de lignes aériennes FS.


9. Premier montage expérimental en lien avec la séparation des modules et la construction de la ligne aérienne. Il est nécessaire que les pantographes gèrent les transitions entre les modules de la manière la plus fluide possible. Nous devrons tester si la vitesse doit être limitée ou, comme pour les modules d'église, si nous pouvons toujours rouler à grande vitesse lorsque la locomotive s'approche et quitte le tronçon de caténaire.Un petit tube en laiton se termine juste avant la fin du module. Cela signifie qu'aucun dommage à la ligne aérienne ne peut survenir lors du transport des modules.Un fil de laiton plus petit est inséré dans le tube. Le tuyau a été limé vers le bas selon un angle afin que le pantographe puisse passer facilement.Lors de la séparation des modules, les fils en laiton doivent être à au moins 1 cm à la même hauteur mais proches les uns des autres.C'est un premier test !La ligne aérienne dans le module lui-même est tendue aux deux extrémités du module.


Novembre 2022:


La courbe se compose de 8 modules. Les chances d'aller à une exposition avec cette pièce sont assez minces. Avec les autres parties, ce sera davantage une vitrine de ce que nous pouvons construire. Cela permet à quelqu'un qui souhaite commander quelque chose chez nous d'avoir une idée de ce qui pourrait être possible.Mais cela signifie que les modules peuvent être séparés les uns des autres. Cela s'applique également à la ligne aérienne. Puisqu’il faut le tendre, il existe différents types de transitions.Dans la première partie, une fois le plan de « l'église » déterminé, les mâts des lignes aériennes sont fixés. Le fil de contact peut être détaché aussi bien à gauche qu'à droite (côté courbe). Vous pouvez voir que le fil est redirigé vers le haut du premier module. Il y a une petite ouverture dans la paroi arrière pour que nous puissions accrocher le tendeur et le serrer.La ligne de contact des 3 premiers modules est fixée individuellement dans chaque module.Dans le premier module, le fil du côté gauche est fixé au sommet du module à l'aide d'un système de tension. A ce stade, le fil de la partie de transition entre le tracé « église » et le tracé « courbe » est également accroché dans le même œillet en haut du module. La partie droite du câble s'accroche dans l'oeillet du 2ème module.Dans les 2ème et 3ème modules, le fil de contact est soudé d'un côté à la pièce de transition (entre 2 et 3) et de l'autre côté il y a un système de tension en haut du module (côté gauche pour le module 2 et côté droit ). pour le module 3). La transition entre le 2ème et le 3ème module est formée par 2 fils de laiton qui sont insérés dans les tubes plus épais et solidement soudés. Cela signifie que rien ne dépasse du module pendant le transport. Ce système doit être testé de manière approfondie car il existe toujours un risque de dysfonctionnement du pantographe.



L'ÉGLISE LE LONG DU CHEMIN DE FER SUISSE

Créer de la profondeur en ajoutant des décors supplémentaires

Le premier morceau de paysage dont nous parlerons se trouve au milieu de la courbe.

Il se compose de 4 modules et a une profondeur totale de 120 cm.

Une seule voie électrifiée circule de gauche à droite dans les deux modules arrière.Plus tard, un ovale sera créé derrière les modules afin que les trains puissent circuler sur la voie ferrée.


Rails : Peco, échelle  O


Caténaire : mâts en laiton fabriqués par nos soins.


Locomotive : MTH Taurus


Pont: ?